Les marchés de la route

Publié: juin 27, 2010 par Jilal dans Emploi, Paysage et nature, Region, Route
Tags:, , ,

Un phénomène qui ne date pas d’aujourd’hui. Au long de la nationale 5. Les marchands de fruits et légumes et les vendeurs d’objets artisanaux deviennent de plus en plus nombreux au bord de cette route.

C

hacun se débrouille à sa façon et pas besoin d’aller plus loin ou au marché pour s’approvisionner en légumes et fruits. Dans la région le paysage est agraire, partout on aperçoit la verdure des champs. Pour mon carnet de route de ce voyage de juin 2010 un groupe de jeunes marchands attire mon attention entre Zbarboura et Tiliouine. Parmi eux ce petit jeune sur la photo , qui propose aux automobilistes qui passent sur la N5, des laitues toutes fraîches!, a peine cueillir de son Bhira *. On peut lire sur le visage de cet adolescent: qu’il est très content de cette journée, ou peut-être content de ses salades.

Ce genre de vente en Algérie est entre toléré et non toléré. Disons que ces marchands ne viennent pas de loin pour d’installer ici. Ces gens ne vendent que le produit de leur terre situé près de cette route (Men Zriba Ledriba**). C’est un peu comme l’histoire du pêcheur qui vendait le poisson de son chalutier au bord de la mer. Donc les autorités ferment les yeux, et que tout le monde gagne son pain et sa journée, une sorte de solidarité à l’Algérienne entre autorités et citoyens .

*Son jardin
**Du ruelle à la rue

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s