Archives de la catégorie ‘Culture’

Scouts

Publié: avril 6, 2013 par Jilal dans Archive., Culture, Vacance

Groupe de scouts. Date inconnue.

ccccc

Publicités

Visite à Sidi Hayoune

Publié: mars 31, 2013 par Jilal dans Archive., Culture, histoire

Laissée a l’abandon et en ruine. Peu de gens connaissent l’hisoire de ce lieu, mais Sidi Hayoune reste un lieu presque saint, un lieu que nos ancetres ont bati et respeté depuis peut etre 2, 3, 4, ou 10 siècles. Aujourd’hui nous avons fait appelle à Monsieur AMAR ,A le plus ancien Taximan de toute la région afin de nous déposé près de ce lieu que jadis les gens venaient de tout les villages pour y déposés des offrandes et des souhaits. Situé au nord d’Ouled Lalem. Et nous avons réalisé un petit album. Nostalgie oblige. IMG_1607[1]IMG_1600[1]IMG_1595[1]IMG_1613[1]IMG_1605[1]

Onser Sidi Zekri

Publié: août 27, 2011 par Jilal dans Culture, Eau
Tags:, ,

SIDI ZEKRI: Un célebre mausolée et le mot « Onser » en dialecte Algérien veut dire: Source ou ruisseau. Dans la région,la vallée de l’Isser possède plusieurs sources d’eaux et la plus connue d’entre elles: la source Sidi Zekri. Situé près du mausolée en question. On m’a parler à Kadiria de ce lieu et je suis allé voir ça. Histoire de découvrir et de prendre une photo souvenir.

Les gens d’ici la décrivaient comme une source curative ainsi idéal pour la cuisson ou la boire tout simplement vu sa fraicheur et sa légèreté.

Situé a quelques kilomètres a l’est de la ville de Kadiria entre Oualbane et Kerfala sur les bords de Oued Isser au milieu d’énormes falaises calcaires. La nature ici est un vraie spectacle et il est fréquent de voir des plus grand rapaces tels que le condor ou un autre rapace appelé localement Bou Ammar. Il est vrai aussi qu’il n y’a pas de vie ici mais il y a des belles falaises.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Juste avant le coucher de soleil plusieurs individus des villages d’a coté viennent s’approvisionner de cette eau bénite. A dos d’ane ou en voiture ou a pied tout simplement. A noter aussi que cet endroit est fournisseur important en légumes.

KAF EL H’MAM ou la Falaise des pigeons est magnifiquement implanté sur ce Oued a deux pas du village de Bouyaghyal, un décor proche du Far West, rien a voir avec les gorges de palestro que tout le monde on parle. Le calme règne ici. Là on est dans un territoir ou les vautours sont maitres.

Le Dernier chameau

Publié: juillet 10, 2010 par Jilal dans Archive., Art, Culture, histoire

Je n’ai jamais imaginé voir un jour un chameau dans un souk à Lakhdaria, sa se passe que dans les rêves.

C

‘était sur le site de la bibliothèque de Toulouse , que j’ai trouvé la photo suivante datant de 1881. Sans se tromper on peut considérer que cette photo est historique. N’est-ce pas?…

En arrière plan et de loin, derrière ce chameau on voit très bien le mont de Lalla Oum Essaad, s’il vous plait!. Mais la question que je pose: l’homme sur ce chameau, s’agit il d’un Kaid ou d’un chef local ou de Abd el Kader le chef de la tribu de Beni Khelfoune, ce guerrier qui a fait un malheur a cette époque?. En tout cas on ne saura jamais, mais vu le sourire de l’ensemble des gens présents autour de ce cavalier, on peut conclure que ce gars avait une grande estime et un énorme respect a cette époque. Ce n’est pas un rigolo. C’était un héros sans doute.

Mais revenons à nos chameaux…On croit que ces bêtes existent uniquement aux déserts. Faux. A cette époque on constate la présence de ces bêtes un peu partout dans la région, et la plupart de ces quelques rares photographes ayant passés par la région ont pris au moins un cliché de ces chameaux croisées par ci-par là entre Beni Amrane et Lakhdaria. Toujours on pose notre question: « Pourquoi ces chameaux ont disparus de ce lieu, et en quelle année le dernier chameau a vécu ici?. » On le saura peut être un jour.

Ici quelques clichés trouvés sur le net montrant des chameaux de la région jusqu’à 1940.

Photo 1- Chameau au village de Debbagha près de Beni Amrane en 1940.

Photo2- Chameau aux gorges de Ammal (date inconnue)

Des paraboles truffent les toits des immeubles des villes et villages en Algérie. Ces paraboles permettent à plusieurs citoyens de s’ouvrir l’esprit.

C

apter l’univers en parabole à l’heure de l’internet je dirais que c’est un peu retard mais bon, parce que au Bled il n y a pas assez de chaînes de télévision et radio par satellite ou câble, donc les Algériens sont largement paraboliser vers des chaînes étrangères. Parfois, on trouve 4 a 5 paraboles sur le toit de la même maison dans une ville. Sur cette photo l’ensemble de la cité des 90 logements à Kadiria, paraboliser. Mais après tout de quoi je me mêle. Y a pas de limite. Quand on veut s’informer 3,4 ou 5, on ne compte pas.

ft Tout ça pour dire et selon ce journal, que l’Algérie est prête très prochainement a lancer son propre satellite « SAT3 » qui diffusera 27 chaines Algériennes pour faire face aux invasions médiatiques étrangères aux Maghreb en général et en Algérie en particulier. Mon dieu, c’est énorme. Est-ce que cette nouvelle est vraie?. On ne sait pas. Personnellement j’ai raconté les dires des rapporteurs. Mais je pense que cette histoire est vraie cette fois-ci.

Je l’avais déjà dis l’autre fois que l’année 2010 s’avère décidément un bon début et un nouveau départ pour la culture au Bled.

A

vrai dire, je ne savais pas qu’il y avait une station de radio régionale à Bouira. Je ne sais pas non plus depuis quelle date existe-t-elle.

Ecoutée au pays sur la fréquence FM 106.9 MHz. Il serait préférable à mon avis a cette radio de diffuser aussi ses informations sur les ondes internet pour qu’on puisse écouter les nouvelles du Bled en étranger via la toile du net. C’est utile et ça ne coutes rien. Ceci est une appel adressé à la RTA .Si elle m’écoutes bien sûr.

Enfin voila!… Nous avons retrouvé un album photos datant de 1963. Le tout est là: La Poste. La Gendarmerie. L’ancienne mairie. Le Dispensaire. El Batima El Kdima ou encore la 203 Peugeot de Amar Zellat et même Aissa El Bouiri est sur cet album. Cet album m’a été offert par Amar TOUTAH.

A

mar vit en France , il est installé à Lyon depuis très longtemps. C’est en surfant sur sa page perso sur Facebook que je suis tombé sur cet album a peine publié. D’abord impressionnée par la rareté de ces images. Je lui ai demandé ensuite si je pouvais mettre cet album sur ce blog. Il m’a répondu: Oui pas de problème. Amar est le seul et le premier internaute à avoir mis en ligne un album de photos anciennes du Bled sur le net et je ne connais pas d’autres personnes ayant fait un travail similaire. Peut-être il y aura d’autres un jour qui vont sortir leurs anciens albums de l’oubli, Me diriez-vous?. Oui pourquoi pas. On verras. Qui sait.

A mon avis: Cette initiative mérite le salut. Car cela permettra d’enrichir la région en matières d’archives, et ça aidera les documentaristes et les chercheurs et étudiants a connaitre le jadis de ce patelin a travers ces photos. Cliquez ICI ou sur la photo pour voir cet album.