La Vie au Quotidien

Dans la région rien n’est compliqué, l’air y est sain et la vie y est simple et tout le monde se connait. Cette page raconte quelques scènes de vie quotidiennes. Je suis qu’un voyageur et je suis loin de connaitre la vrai vie du quotidien dans la région. Donc ces écrits ne représente que ma propre personne. Ma propre vie du quotidien lors de mes séjours au Bled.

AU SOUK

Souk

O

n croit que ce souk à toujours existé et on vient de partout et mème de plus loin. De Bouira de Draa El Mizan et d’ailleurs. Les gens de Tizi Gheniff et de Beni Khelfoun vendent des figues, en particuliers des figues sèches. Ceux-ci ont plus de figuiers que toute les autres régions. Mais ils ont aussi plus d’oliviers. Les populations de la haute et basse vallée du Oued Isser vendent toute sortes de légumes (Tomate. Pommes de terre. Carottes..etc). Les gens de Walbane, des oignons. Ceux de Kerfala et Ouled Lalem apportent les premières fèves fraiches appelées (Fèves fleurs).

Les gens de Palestro spécialistes de la sardines et un peu d’anchois quand la pèche est bonne. Quant aux gens de Tiliouine vendent des oranges. Les marchands de Zirawa apportent des navets et fenouils et de la salade. Mais les meilleurs salades viennent de Lahguia.

______________

ARTISAN

En Algérie comme dans beaucoup d’autres pays, il ne reste que quelques individus qui continuent à entretenir la passion pour le métier d’artisan.

e

J

‘étais assis tranquille sur le balcon chez ma mère a la cité 110, je voyais un homme ambulant vers la nationale 5, qui arrive droit dans le quartier, son métier est réparateur de tamis (Gherbal). Je crois que j’avais beaucoup de chance en rencontrant aujourd’hui cet homme qui venait de loin et qui aime son métier qu’on croyait disparaitre.

Je lui ai apporter deux tamis a réparer, il y avait quelques jeunes de ce quartier autour de lui en train de regarder son savoir.

Je ne sais pas de quel village vient-il, mais son accent nous prouve qu’il vient de kabylie. Il ne fait que son boulot, ce monsieur se fait pédagogue.

« Vous comprenez?ce métier est très ancien, je l’ai pratiqué dans plus de 100 villages. Moi tout le monde me connait quand quelqu’un veut savoir ou se trouve un tel village eh ben c’est d’abord chez moi qu’ils demandent conseil ». Lâche-t-il, pointant en meme temps un doigt vers le mont de Lalla Oum Essaad.

Il s’en va vers le quartier d’Edraa en traversant la voie ferrée, après avoir réparer plusieurs tamis en me demandant une dernière fois, si j’ai bien compris ce qu’il voulais dire.

______________

AVEC LES SPORTIFS

Jamais je n’avais imaginé que j’assisterais à un match de hand ball dans la salle omnisports de la ville. Ce fut mes premiers pas de faire connaissance avec plusieurs jeunes venaient supporté l’équipe locale.

kadiria

M

ais cela n’avait rien d’exeptionnel, c’est vrai, quand je regarde tous ces jeunes de 20_25 ans j’ai l’impression de voir une autre ville, ou bien je me sent etranger, a force de rester trés longtemps à paris, je ne les ai pas vu grandir, donc je ne les connais pas.
Ce jour là, Kadiria joue contre Bordj Menaiel, je me suis mise à filmer ce match de hand ball, à coté de moi il y avait un jeune nommé Amine Kerfas, il m’a cité tous les noms de ces joueurs. Merci.
le score final de ce match etait 19 partout.

L’équipe de Kadiria en couleur orange, Bordj Menaiel en couleur bleu.

ALGERIE-EGYPTE

Scène de joie à Kadiria.

.
E

n arrivant ce soir à l’Aéroport d’Alger, je savais qu’il y avait suffisamment de raisons pour que cette soirée soit une soirée un peu particulière. Chose inhabituelle de voir tant de drapeaux Algériens un peu partout et des klaxons de voitures en ce jour du 18 Novembre, ce jour n’est ni un jour de fête nationale, Ni une fête religieuse, tout simplement un jour que les Algériens attends depuis 1986 pour aller au mondial. Chose faites les Algériens ont gagné contre l’Egypte 1-0 et toute l’Algérie est heureuse pour cette victoire bien mérité.

Un match joué au Soudan. Au Soudan il n’y avait pas de casseurs de bus et la langue de bois, il n’y avait pas de haine comme au Caire. Il y avait un savoir et les Egyptiens ont perdu. Allez a la prochaine et que le meilleur gagne !.

.

Sur la photo une scène de joie à Kadiria.

Cité des 100 logements en fête.

AU STADE

Et dire que le football amateurs ici est en pleine expansion.

O

ui…Des matchs se jouent chaque soir sur l’unique stade de la ville entre copains ou entres deux cités différentes. Le foot amateur reste le loisir préféré des jeunes à Kadiria. Parfois on trouve deux matchs en même temps. Disons que chaque match se joue sur la moitie du stade. Sur la vidéo suivante une équipe venait de Draa (Slala), joue contre une autre équipe venait du quartier des lotissements et chacun rêve de jouer un jour dans l’équipe locale qui n’existe même pas. Espérant qu’elle verra le jour d’ici-là et pourquoi pas après tout?.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s