Articles Tagués ‘Culture’

Quinze jours du ramadhan sont déjà passés au Bled… On se prépare pour passer les 15 jours prochaines, ailleurs.

M


ais je le sait d’avance que le ramadan à Paris comme à Londres ou à Francfort, n’a aucun gout et aucun sens a mon avis.


Même si on essaie d’imiter les mêmes traditions, et préparer la même
Chorba et le même Couscous. Ce n’est que pour se sentir presque dans
son pays. C’est tout…


Le vrai ramadhan c’est au Bled. Ici ça sent le mois sacré partout même chez les enfants. Sur cette photo un enfant du pays montrant sa langue blanche, il veut dire qu’ il est pratiquant du ramadhan. Pas mal. Oui lesjeuneur ont la langue blanche, comme disaient les scientifiques. C’est un signe de non-alimentation.


Comme au Bled, ici à Paris tout se vends et tout s’achète, et les consommateurs ne serrent pas de ceinture durant tout ce mois. En général ces derniers aiment les produits naturels et traditionnels, se sont les produits de pays bien sur.


Comme au Bled
impossible de passer le ramadhan sans Hamoud Boualem ou les dattes
deTolga et la fameuse Zlabia de boufarik, nous affirma Mohand, un
Parisien venait en France en 1965 (j’étais même pas né). Le mois de
ramadhan est donc aussi béni pour les bénéfices. Ajouta un autre venait en France en 1970. Reste notre mot a dire et ce qui est vrai d’ailleurs: Le contrôle et les conditions d’hygiène de vente sont totalement absent chez la communauté musulmane de Paris. (photo prise à Paris).


Faire le ramadhan en Europe ce n’est pas toujours facile surtout pour les anciens immigrés, la plupart d’entre eux ont laissés leurs familles au pays, ils sont manutentionnaires dans la journée et cuisiniers dans leurs chambres le soir. Leurs conditions de travail sont dures, certains d’entre eux n’ont pas d’aides municipale, ajoute a cela les problèmes financiers, le logement, le racisme anti-arabe, sur le ramadan, la solitude. Et j’en passe. Ils ont choisi la France pour y gagner leur baguette. Et ainsi va la vie.

Des paraboles truffent les toits des immeubles des villes et villages en Algérie. Ces paraboles permettent à plusieurs citoyens de s’ouvrir l’esprit.

C

apter l’univers en parabole à l’heure de l’internet je dirais que c’est un peu retard mais bon, parce que au Bled il n y a pas assez de chaînes de télévision et radio par satellite ou câble, donc les Algériens sont largement paraboliser vers des chaînes étrangères. Parfois, on trouve 4 a 5 paraboles sur le toit de la même maison dans une ville. Sur cette photo l’ensemble de la cité des 90 logements à Kadiria, paraboliser. Mais après tout de quoi je me mêle. Y a pas de limite. Quand on veut s’informer 3,4 ou 5, on ne compte pas.

ft Tout ça pour dire et selon ce journal, que l’Algérie est prête très prochainement a lancer son propre satellite « SAT3 » qui diffusera 27 chaines Algériennes pour faire face aux invasions médiatiques étrangères aux Maghreb en général et en Algérie en particulier. Mon dieu, c’est énorme. Est-ce que cette nouvelle est vraie?. On ne sait pas. Personnellement j’ai raconté les dires des rapporteurs. Mais je pense que cette histoire est vraie cette fois-ci.

Je l’avais déjà dis l’autre fois que l’année 2010 s’avère décidément un bon début et un nouveau départ pour la culture au Bled.

A

vrai dire, je ne savais pas qu’il y avait une station de radio régionale à Bouira. Je ne sais pas non plus depuis quelle date existe-t-elle.

Ecoutée au pays sur la fréquence FM 106.9 MHz. Il serait préférable à mon avis a cette radio de diffuser aussi ses informations sur les ondes internet pour qu’on puisse écouter les nouvelles du Bled en étranger via la toile du net. C’est utile et ça ne coutes rien. Ceci est une appel adressé à la RTA .Si elle m’écoutes bien sûr.

Une bibliothèque pour le savoir

Publié: mars 24, 2010 par Jilal dans Actu, Art, Construction, Culture
Tags:, ,

Il manquait depuis bien longtemps un endroit pour le savoir ou pour rechercher les ouvrages ou les thèses traitant d’un sujet particulier. Ou pour se cultiver tout simplement.

V

oila donc… La bibliothèque minicipale qui était en construction près du nouveau lycée est achevée, en reponse aux assoifés de la culture. Peinte avec des couleurs reposantes ca donne vraiment envie d y aller jetter un coup d’oeil, de plus l’artiste qui a réalisé la frèsque sur la façade n’a pas hesité d’introduire dans son œuvre un énorme logo de Microsoft comme emblème, En pense a une bibliothèque numérique, mais pourquoi pas après tout.

Cette bibliothèque est l’une parmi les 1800 lancés en Algérie en 2009 dans le projet présidentiel relatif à la construction d’une bibliothèque pour chaque commune. L’année 2010 s’avère décidément un bon début et un nouveau départ pour la culture au Bled.

Nouveau CEM

Publié: novembre 8, 2009 par Jilal dans Culture
Tags:, ,

Une nouvelle école a été inaugurée cette semaine sur la sortie nord. Près de l’ancien Souk El Fellah.


Le Wali de Bouira lors de l’inauguration du nouveau CEM

.

.
D

ébut d’un chantier sur la sortie nord (vers La route de Beni Khelfoune), ce chantier (Photo plus bas) à été photographié l’année dernière par hasard lors d’une promenade vers El Ghaba El Kebira, la photo est prise sans savoir de quoi s’agit ce chantier.
D’après un proche contactée par téléphone habitant près de ce lieu, il s’agit d’un CEM déjà achevée et inaugurée cette semaine par le Wali de Bouira.

`Cette établissement devrait accueillir les élèves du CEM Bouguerra.’

Selon nos sources cette établissement
devrait accueillir les élèves du CEM
Si M’hammed Bouguerra. À noter aussi qu’avec cet nouvel établissement la ville de Kadiria possède donc 3 CEM et 2 Lycées.

.

L’école est située près du cimetière des martyres a deux pas du quartier de Draâ.

Voyage dans le temps

Publié: juillet 17, 2009 par Jilal dans Culture
Tags:, , ,

Adolescent comme tout le monde, quand je m’ennui à Kadiria je passais souvent mon temps à palestro et ici aussi j’ai de bons souvenirs.
Je me rappelle que c’était un quartier vivant, avec ses lebbanines* et ses cordonniers par dizaines et son cinéma Djerrah, considéré comme l’unique salle de toute la region.
On allait souvent boire un pot de lait caillé et voir des films.

djerrah

A l’époque cette salle diffuse des films de Clint East Wood et Mohamed Abd El Wahab et Farid El Atrach et Abd El Halim, sans oublier les fameux films hindou qui faisaient pleurer en cachette les villageois les plus endurcies .

Ce cinéma est transformé maintenant en salle de reunion et les lebbanines sont partis, un seul rest il se trouve sur la route de maala en face de la grande mosquée, je lui ai rendu visite l’autre fois c’etait le mois de janvier 2009. J’espère qu’il restera.

*Marchands de lait caillé